Médicament pour les yeux : que choisir

Médicament pour les yeux : qu’en pensent nos experts ?

Dans certaines conditions, nous pouvons être amenés à prendre des médicaments. Les effets secondaires de ces médicaments peuvent varier fortement d’une personne à l’autre : dans certaines situations, il n’y a aucune réaction, alors que dans d’autres, la réaction est importante. Il est important de ne pas négliger l’impact des médicaments !

Quel est le mécanisme par lequel le composant actif pénètre dans l’œil ?

Les collyres ou les pommades ophtalmiques sont couramment recommandés pour traiter les troubles oculaires et sont administrés directement sur la surface oculaire. Le composant actif traverse alors la cornée et pénètre dans l’œil.

La situation est différente lorsqu’il s’agit de médicaments pris par voie orale. Le composant actif traverse la circulation jusqu’à l’œil, où il est partiellement sécrété par les glandes lacrymales. Les substances chimiques contenues dans le liquide lacrymal atteignent la cornée, où elles se déposent, et peuvent provoquer des symptômes affectant les yeux. Le nez qui coule peut également être responsable des problèmes aux yeux !

Effets secondaires et symptômes des médicaments pour les yeux

Les effets secondaires oculaires peuvent être causés par certains médicaments et leurs composants actifs. Ils peuvent se manifester par un ou plusieurs des symptômes suivants :

  • yeux secs
  • amélioration de la photosensibilité
  • pénétration plus élevée des UV vision floue difficulté à s’adapter de l’obscurité à la lumière modification de la perception de l’espace
  • Bien que les réactions soient généralement modérées, elles peuvent entraîner une gêne et une fatigue dans la vie courante.

Lorsque votre médecin ou votre ophtalmologiste vous prescrira votre ordonnance, il vous fera savoir s’il existe des effets secondaires. En cas de doute, contactez votre médecin !

Votre ophtalmologiste peut également vous aider si votre vision change ou si vous êtes inquiet pour vos yeux. Il est essentiel que vous apportiez vos médicaments avec vous dans cette situation.

Si vous avez un coup de soleil à vos yeux, suivez notre article !

Les médicaments et leurs effets sur les yeux : quelques exemples

Voici quelques exemples de médicaments courants, accompagnés d’un bref exposé de leurs effets potentiels sur nos yeux.

  • Sécheresse des yeux due à la pilule contraceptive
  • Les antibiotiques peuvent causer des problèmes de vision, des brûlures et une photosensibilité.
  • Les médicaments antiallergiques provoquent des rougeurs ou des brûlures oculaires, des troubles de la vision, une photosensibilité et une sécheresse.
  • Les dépôts cornéens et les troubles de la vision sont des effets secondaires des médicaments anti-arythmiques.
  • Les médicaments contre l’hypertension provoquent une sécheresse oculaire.
  • Analgésiques : vertiges, diplopie.
  • La photosensibilité, l’altération de la perception des couleurs et la vision floue sont des effets secondaires du Viagra.
  • La cortisone provoque une augmentation de la pression intraoculaire en cas de prise prolongée.
  • Les altérations oculaires ne doivent pas être négligées.
  • Lorsqu’on vous donne un nouveau médicament, lisez attentivement la notice pour connaître les effets secondaires potentiels sur vos yeux. Idéalement, votre médecin vous en a préalablement informé. Une grande partie du temps, les symptômes disparaîtront après le traitement. 

Toutefois, si vous constatez des changements qui vous inquiètent, contactez immédiatement votre médecin. Il est bon de faire vérifier vos yeux, surtout si les effets indésirables s’aggravent ou se prolongent trop longtemps.

Peut-être que vous serez apte à porter des lentilles si vous êtes myopes et astigmate !

Traitement et éléments suggérés

Si la gêne oculaire est causée par la fatigue, une mauvaise vue, des irritants atmosphériques ou une vilaine petite souris, la seule chose à faire est de se détendre. Dans la plupart des situations, une fois l’irritant éliminé, la sensation de brûlure dans les yeux disparaît d’elle-même après un court laps de temps.

Certains produits, en revanche, peuvent être utilisés pour aider à réduire la gêne plus rapidement. Les gouttes artificielles, par exemple, sont destinées à détendre et à rafraîchir l’œil en cas d’irritation ou de brûlure.

Ce produit est adapté aux thérapies homéopathiques et est extrêmement biocompatible avec l’œil. Il peut également être utilisé avec des lentilles de contact.

Le spray Actimist d’Optrex est un excellent allié pour les yeux secs et irrités : il revitalise, lubrifie et apaise rapidement les brûlures qui peuvent être produites par l’utilisation prolongée de l’ordinateur et de la climatisation.

Il maintient et remplace la barrière protectrice naturelle de l’œil, empêchant l’évaporation des larmes. Il peut être utilisé avec des lentilles de contact et il a été cliniquement prouvé qu’il procure un soulagement instantané, jusqu’à 4 heures, des symptômes de sécheresse et d’irritation des yeux.

Les gouttes oculaires sont efficaces dans le traitement de la conjonctivite et des allergies. Le collyre Fexactive soulage rapidement les maladies allergiques et inflammatoires, la conjonctivite avec photophobie, larmoiement, sensation de corps étranger et douleur, ainsi que la conjonctivite avec photophobie, larmoiement et douleur.

S’il s’agit d’une maladie bactérienne, le médecin peut prescrire des collyres ou des pommades antibiotiques.

Si vous avez les yeux fatigués, vous pouvez opter pour une solution naturelle :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page