Opération de la cataracte

Le déroulement de l’opération de la cataracte

un bref aperçu

La cataracte est une affection oculaire progressive et irréversible qui touche les personnes âgées et implique l’opacification progressive du cristallin.

En termes simples, la cataracte est un état pathologique dans lequel le cristallin perd de sa clarté. La cataracte peut produire un léger trouble de la vision au début, mais elle évolue presque invariablement vers la cécité si elle n’est pas corrigée chirurgicalement.

Quels sont les avantages d’un examen de la cataracte ?

Pour traiter les cataractes, il est d’abord nécessaire de diagnostiquer l’affection en effectuant un examen oculaire spécialisé dès que possible. Après l’administration d’un collyre mydriatique, un examen à la lampe à fente est nécessaire pour diagnostiquer cette affection : ce dispositif, composé d’une source lumineuse et d’une lentille grossissante, permet à l’ophtalmologue d’examiner les structures intérieures de la région antérieure de l’œil (iris, cornée, cristallin et espace entre la cornée et le cristallin).

Des tests supplémentaires, tels que des tests d’acuité visuelle et des examens de la rétine, sont généralement effectués en plus de l’examen à la lampe à fente.

La chirurgie est la seule méthode permettant de guérir définitivement la cataracte. Le cristallin opacifié est retiré et une lentille intraoculaire (LIO) de remplacement – parfois appelée lentille artificielle – est insérée.

Quelle est la procédure de l’opération de la cataracte ?

Le cristallin opacifié est retiré et remplacé par un cristallin artificiel spécifique lors de l’intervention (implant).

Ce type d’intervention, qui est le fruit d’une technologie microchirurgicale de pointe, est désormais banal, sûr, réussi et, surtout, décisif.

Le « nouveau » cristallin deviendra un élément essentiel de l’œil, s’intégrant parfaitement aux autres structures oculaires lorsqu’il sera correctement positionné au même endroit que le cristallin d’origine.

L’intervention est suffisamment simple pour être fréquemment réalisée en ambulatoire : le patient est allongé sur une chaise ou sur une table d’opération ; l’œil est simplement anesthésié par l’instillation de gouttes anesthésiantes (par exemple de la lidocaïne) ou par l’injection de la substance dans la région péribulbaire pour désensibiliser la zone pendant l’opération (le patient reste éveillé mais ne ressent aucune douleur pendant l’opération).

En général, le cristallin opacifié est remplacé à l’aide d’une technique appelée « phacoémulsification », dans laquelle le chirurgien utilise une sonde à ultrasons spécifique pour briser le cristallin.

Dans le même temps, les morceaux de cristallin opacifié sont aspirés. La capsule du cristallin (la membrane continue qui l’entoure) n’est pas affectée par l’intervention puisqu’elle servira de support au nouveau cristallin artificiel.

Seuls quelques points de suture sont utilisés pour fermer l’incision, et ils sont retirés après quelques semaines.

Risques de la chirurgie de la cataracte

L’opération de la cataracte est généralement sûre et ne présente aucun danger grave lorsqu’elle est réalisée correctement par une main experte. Le décollement de la rétine, en revanche, est la conséquence la plus redoutée de cette intervention.

Le tableau présente les dangers de l’opération de la cataracte, en distinguant les risques postopératoires immédiats des problèmes à long terme.

Le laser Femtoseconde pour traiter les cataractes

Le dernier développement en matière de chirurgie de la cataracte est le laser femtoseconde. Par rapport à la chirurgie traditionnelle, cette technique n’implique pas l’utilisation d’un scalpel, de sorte que les tissus oculaires sont moins traumatisés et que la guérison est plus rapide.

Le patient est placé sous le tomographe à cohérence optique (OCT), un système utilisé depuis des années en ophtalmologie, qui permet de mieux guider les mouvements ; ensuite, le chirurgien programme l’opération. Une fois le calibrage effectué, le laser femtoseconde émet des impulsions de faible énergie et, avec une précision maximale, incise d’abord la cornée, puis la coque de la cataracte. Pendant la procédure, le patient ressent une légère pression sur l’œil et peut entendre un bruit intermittent (« bip »). Une fois l’application du laser terminée, le chirurgien retire le matériau déjà fragmenté et implante la lentille artificielle, mettant ainsi fin à l’intervention.

Le laser femtoseconde permet une précision impossible à atteindre par la main humaine. L’ouverture circulaire de la capsule, par exemple, est parfaitement ronde et centrée. Ceci est très important dans la phase post-opératoire, car cela permet un meilleur centrage de la lentille artificielle. Le résultat est une opération plus précise que ce qui était possible avec les systèmes précédents.

L’œil opéré au laser présente également des conditions idéales pour recevoir des cristaux artificiels à l’optique complexe, adaptés à la correction de défauts visuels tels que l’astigmatisme et la presbytie.

Actuellement, l’application du laser femtoseconde complète, mais ne remplace pas, les techniques chirurgicales standard. Le coût élevé de l’équipement ne permet pas encore de la pratiquer en routine.

Cataracte : peut-on la prévenir ?

Pour prévenir la cataracte, il est conseillé de se soumettre à des examens oculaires réguliers, qui doivent être effectués assez fréquemment avec l’âge.

Bien que l’on ne sache pas encore très bien s’il existe une prévention efficace de la cataracte, les experts recommandent de mettre en pratique certaines règles très importantes pour garder sous contrôle toute forme possible d’anomalie oculaire :

Ne fumez pas : Des études ont observé que certaines infections et maladies oculaires (dont la cataracte) ont tendance à se produire plus fréquemment chez les fumeurs que chez les non-fumeurs. Dans ces conditions, on comprend que l’arrêt du tabac est une règle « protectrice » importante pour la sécurité du cristallin.

Adopter un mode de vie sain : une alimentation régulière riche en fruits, légumes, céréales complètes, glucides non raffinés et aliments riches en acides gras polyinsaturés oméga-3 est recommandée. Un exercice constant et une alimentation saine et équilibrée préviennent l’obésité, autre facteur de risque de formation de cataracte.

Si vous êtes diabétique, il est recommandé de contrôler strictement votre glycémie, car le diabète fait partie de la longue liste des facteurs de risque de la cataracte.

Portez toujours des lunettes de soleil avant de sortir, même pendant les mois d’hiver : cela protège vos yeux des dangereux rayons UV du soleil.

Il semble que dormir au moins 7 heures par nuit soit un bon moyen d’éviter la formation de cataractes.

Les cataractes sont traitées à l’aide d’un laser femtoseconde.

Le laser femtoseconde est le progrès le plus récent dans la chirurgie de la cataracte. Comme cette procédure n’utilise pas de scalpel comme la chirurgie traditionnelle, les tissus oculaires sont moins endommagés et le rétablissement est plus rapide.

Le patient est ensuite placé sous un tomographe à cohérence optique (OCT), une technologie utilisée en ophtalmologie depuis des années et qui permet de mieux guider les mouvements ; le chirurgien planifie ensuite l’intervention. Après le calibrage, le laser femtoseconde délivre des impulsions de faible énergie qui incisent la cornée puis la coque de la cataracte avec une extrême précision. Le patient peut ressentir une légère pression sur l’œil et entendre un bruit occasionnel pendant toute la durée du traitement (« bip »). Une fois le traitement au laser terminé, le chirurgien retire le matériau précédemment fracturé et implante la lentille prothétique, clôturant ainsi l’opération.

=> Pour plus de renseignements sur les lentilles vertes pour les yeux, venez découvrir notre article !

Le laser femtoseconde permet une précision impossible à obtenir avec la main humaine. L’ouverture ronde de la capsule, par exemple, est exactement ronde et centrée. Ceci est essentiel dans la période postopératoire car cela permet un meilleur centrage de la lentille artificielle. Par conséquent, la procédure est plus précise qu’elle ne pouvait l’être avec les technologies antérieures.

Des cristaux artificiels à l’optique compliquée, appropriés pour corriger des anomalies visuelles telles que l’astigmatisme et la presbytie, peuvent également être reçus par l’œil opéré au laser.

Actuellement, l’utilisation d’un laser femtoseconde complète les procédures chirurgicales traditionnelles plutôt que de les remplacer. Le coût exorbitant de l’équipement empêche son utilisation régulière.

Cataractes : Est-il possible de les éviter ?

Pour éviter la cataracte, il est recommandé de procéder à des examens oculaires réguliers, qui devraient être effectués plus régulièrement à mesure que l’on vieillit.

Bien que l’on ne sache pas encore s’il existe une méthode fiable pour prévenir les cataractes, les médecins recommandent de suivre quelques lignes directrices clés pour garder sous contrôle tout type d’anomalie oculaire :

Ne fumez pas : Des études ont montré que les fumeurs sont plus susceptibles que les non-fumeurs de contracter certaines infections et maladies oculaires (comme la cataracte). Il est donc compréhensible que l’arrêt du tabac soit une ligne de conduite « protectrice » essentielle pour la sécurité du cristallin.

Maintenez un mode de vie sain en adoptant une alimentation équilibrée, riche en fruits, légumes, céréales complètes, glucides non transformés et acides gras polyinsaturés oméga-3. L’obésité, autre facteur de risque de développement de la cataracte, peut être évitée grâce à un exercice régulier et à une alimentation saine et équilibrée.

Le diabète est l’un des nombreux facteurs de risque de la cataracte, il est donc suggéré de contrôler soigneusement votre glycémie si vous en êtes atteint.

Même en hiver, mettez toujours des lunettes de soleil avant de sortir pour protéger vos yeux des rayons UV nocifs du soleil.

Dormir au moins 7 heures chaque nuit semble être une excellente stratégie pour éviter le développement de la cataracte.

Pour avoir une vision plus précise, vous pouvez regardez cette vidéo :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page